Lorsque l’on cherche un bien immobilier, on passe souvent par des agences immobilières. On se fie généralement à elles les yeux fermés, car elles sont professionnelles et nous ne sommes qu’amateurs. Et bien détrompez-vous ! Avec un exemple concret qui m’est arrivé récemment, je vais vous montrer qu’en matière d’investissement immobilier, il ne faut pas faire confiance aux agences immobilières les yeux fermés.

 

Ne pas faire confiance aux agences immobilières : voici l’histoire !

J’ai très récemment visité un appartement de 74 mètres carrés, de type T3. L’idée était d’acheter cet appartement pour le diviser en 3 ou 4 logements plus petits. Oui, oui, je poursuis toujours ma stratégie 🙂

Pour gagner du temps, j’ai tout de suite énoncé mon objectif à l’agence : diviser et louer en location saisonnière. L’agence m’a assurée qu’il n’y avait aucun problème et que l’appartement serait parfait ! Pourquoi ne pas faire confiance à l’agence ?

Quand même, j’ai eu un doute… Et si, ils se trompaient ?
Pour lever tous doutes, je leur ai demandé de me fournir le règlement de copropriété lors de la visite. Bien évidemment, le jour J, il l’avait oublié !

Lors de la visite, j’ai été conquis par cet appartement qui était parfait pour la division : traversant, évacuations presque centrales… Une rente d’environ 2 000€ à 2 500€ par mois était facilement envisageable. Bien que n’ayant pas vu le règlement de copropriété, l’affaire était trop belle, j’ai fait une offre au prix. En plus, l’agence m’avait assurée que tout était bon. L’offre a tout de suite été validée par l’agence et le vendeur.

L’erreur !

Le soir même, j’ai demandé à recevoir par mail le règlement de copropriété, pour être sur, sait-on jamais… Je ne voulais pas faire confiance à l’agence immobilière comme ça… A ma grande surprise, j’ai lu 2 phrases extrêmement importantes :

1- « Les copropriétaires ne pourront faire de location en meublée sauf dans le cas de la location totale à un seul locataire. » Premier problème car je souhaitais louer en meublé à plusieurs locataires.

2- « Les appartements seront à usages exclusifs d’habitations bourgeoises ». Deuxième problème, cette clause de bourgeoisie exclusive exclut totalement la possibilité de faire de la location en courte durée.

Voilà ! L’agence avait eu tort, elle ne connaissait pas son dossier et encore moins la loi !

Vous me direz, est-ce que l’on peut contourner ces clauses ? C’est très compliqué ! La seule possibilité est de faire modifier le règlement de copropriété, en organisant une assemblée générale extraordinaire : ce qui est long et couteux. Ou alors devenir propriétaire majoritaire, mais là aussi ce n’est pas gagné !

Attention donc aux agences qui veulent à tout prix vendre leurs biens. Elles connaissent généralement mal leurs dossiers, d’autant plus, lorsqu’il y a des spécificités liées à des investissements. Si je n’avais pas vérifié, j’aurais été coincé.

 

Mon conseil si vous passez par une agence

Soyez vigilant et vérifiez toujours 2 points :

N’oubliez pas, les agences sont des vendeurs, pas des investisseurs (du moins pour la majorité). Fiez-vous à vous-même, vos connaissances et valider TOUJOURS vos informations. Voilà pourquoi il ne faut pas faire confiance aux agences immobilières les yeux fermés !