Investir dans l’immobilier, est-ce risqué ?

Sans véritablement en être conscient, vous prenez des risques chaque jour…

L’immobilier représente-t-il un risque plus important ? Comment évaluer les risques inhérents à l’investissement ?

Investir dans l’immobilier est-ce risqué ?

Un investissement immobilier est un engagement financier important. Parfois pour  des dizaines, centaines voire des milliers d’euros. Il est donc normal d’avoir peur. L’inverse ne serait pas normal. C’est tout à fait légitime d’avoir des craintes. De plus, il entraîne souvent la souscription d’un prêt bancaire.

Ces 2 aspects cumulés, cela peut effectivement faire peur.

Prendre des risques cela ne veut pas dire faire n’importe quoi.

Chaque jour, nous prenons des risques. Que ce soit lors d’un investissement immobilier, lors d’un placement boursier, ou encore dans une relation amoureuse, … Et même lorsque l’on est salarié (nous dépendons de quelqu’un et du bon fonctionnement d’une entreprise donc c’est un risque).

Ce n’est pas pour autant que l’on ne fait pas les choses. En effet, il faut pondérer cette notion de risque. Cela ne veut pas dire faire n’importe quoi, jouer à quitte ou double et faire des choses que l’on n’a pas anticipé. Ce n’est pas cela prendre des risques.

Ce que je vous propose de faire, lorsque vous avez une décision à prendre et que vous hésitez :

  • Notez les avantages et inconvénients de l’action à mener.

Faites-le également dans le cas inverse, si vous décidez de ne pas mener cette action, établissez la liste des avantages et inconvénients de l’action que vous avez décidé de ne pas mener.

C’est très simple, en pesant ainsi les « pour » et « contre », vous essayez de prendre de la hauteur pour ne pas agir avec l’émotion. Vous vous dégagerez de l’émotionnel pour rester sur le rationnel. Vous déciderez si oui ou non l’immobiliers risqué.

Pour tout investissement, il est très important de ne pas agir avec « l’émotionnel »

 

  • Une autre astuce : imaginer les pires choses qui pourraient arriver 

Si vous décidez de vous positionner sur un investissement immobilier, essayez d’imaginer les pires choses qui pourraient arriver. C’est ce que je fais. Ainsi, arès avoir validé l’aspect financier, j’essaie d’imaginer tout ce qui pourrait arriver, y compris les imprévus. En effet, comme dans toute activité, il y a toujours des imprévus dans la vie, on ne peut pas tout maîtriser.

Se dire que l’on a décidé d’investir en sachant qu’il y a des risques.

De ce fait, en imaginant les pires choses qui pourraient arriver, par exemple : vous avez mal budgétisé votre enveloppe de travaux, vous n’avez pas prévu un ravalement de façade… (il faudra prévoir un peu de trésorerie), un locataire qui ne paie pas (prévoyez une assurance ou sélectionnez mieux les locataires,) etc.…

Une fois la liste dressée de tous ces imprévus, posez-vous les bonnes questions face à ces éventuels problèmes : avez-vous les capacités financières, émotionnelles et nerveuses pour pouvoir répondre à ces imprévus ? Est-ce possible pour vous ou pas, … ?


Pour imager un peu…

Vous êtes salarié. A moyen terme, l’entreprise dans laquelle vous travaillez est rachetée. Vous devez changer de poste, vous allez devoir vous adapter et trouver des solutions pour rebondir.

Dans l’immobilier c’est la même chose, il y a souvent des imprévus ; même si l’on a anticipé au maximum. Néanmoins, il y a toujours des solutions. Alors évidement, je ne parle pas des cas extrêmes, une bombe qui tombe sur l’immeuble, un ouragan comme on l’a vu récemment avec de grosses tempêtes ! Mais cela représente une infime minorité d’investisseurs.

En effet, lorsque l’on est salarié et que l’on n’a pas mis en place des moyens pour avoir d’autres sources de revenus, on se retrouve dans une situation où l’on subit les choses. Biensûr, en ayant bien en tête que la retraite sera compliquée financièrement.  Malgré cela, nous gardons cet emploi plutôt que de prendre les choses en main et de se lancer dans l’investissement immobilier.

Ces actions nous semblent risquées à court terme mais un autre risque plus important se présentera à nous à plus long terme, celui de n’être pas assez solide financièrement pour pouvoir assumer tout ce qu’il y aura à assurer au moment de la retraite.

Les actions pour investir dans l’immobilier vous semblent risquées à court terme mais elles seront payantes sur le long terme.

Lorsque vous investissez dans l’immobilier, vous êtes maître de l’action que vous menez. Vous agissez et ne subissez pas les choses.


Conclusion : l’immobilier est-ce risqué ? 

Oui, comme pour tout investissement et même si l’on ne fait rien, lorsque l’on investit dans l’immobilier, on prend des risques.

C’est en étudiant correctement les différents aspects et en fonction de votre étude de projet que vous vous positionnerez ou non.

A vous de voir si vous prendrez ce « risque », à court terme et déciderez d’agir. Ou bien si vous le reportez et serez tout de même amené à le prendre plus tard pour assurer votre retraite.