La division immobilière. Y avez-vous déjà pensé pour doubler la rentabilité de vos investissements locatifs ? Cette stratégie, je l’utilise moi-même depuis 2012 et elle m’a permis de me constituer un patrimoine économique conséquent et une rentabilité optimale. Comment ? En appliquant ce que l’on appelle la division d’espace, ou division immobilière.

Le principe est simple. Il s’agit d’acheter des biens immobiliers de grandes surfaces, dans le but de les diviser par la suite en plusieurs lots plus petits. Dans cet article, je partage avec vous les trois atouts majeurs de cette méthode.

Division immobilière : définition

Diviser un bien immobilier consiste donc à acheter de grandes surfaces, afin de pouvoir les découper en plusieurs appartements de plus petite surface. Cette stratégie est exceptionnelle, dans le sens où elle offre 3 avantages qu’il est parfois difficile de réunir avec d’autres stratégies d’investissement.

Plus de rentabilité

Il s’agit là de la plus évidente. Si vous prenez le temps de consulter les annonces immobilières, vous allez réaliser que le prix au mètre carré des grandes surfaces, est beaucoup moins élevé que celui des petites surfaces. Je vous laisse faire le test et regarder les offres. C’est imparable.

Par conséquent, en investissant dans un bien plus grand, afin de le diviser par la suite, vous allez donc pouvoir acheter plus de mètre carré, moins cher. Intéressant, n’est-ce pas ?

Si l’on devait faire une comparaison simple, nous pourrions rapprocher cela de l’achat au prix de gros avant de faire de la revente au détail. Ici c’est exactement pareil.

Un vrai gain de temps

Si vous n’en êtes pas à votre premier investissement immobilier, vous savez que l’achat prend du temps. Il y les recherches, les visites, les rendez-vous chez le notaire, les banques à démarcher, etc.

Tout cela est extrêmement chronophage. Or, lorsque vous achetez un bien pour le diviser en 2, en 3 ou en 4, toutes ces démarches sont effectuées une seule fois et bénéficient à tous vos appartements. Un peu comme lorsque vous passer 3 heures à faire une très grosse ratatouille qui servira de repas pour toute la semaine.

Par ailleurs, du point de vue financier, les charges vont être mutualisées. Cela signifie que vous ne payerez qu’une seule fois les frais de notaire et les intérêts bancaires par exemple.

Et pour ne rien gâcher, vous allez encaisser deux, trois, voire quatre loyers d’un coup. Ce qui signifie que vous allez donc gagner énormément de temps à diviser un bien en plusieurs petites surfaces mais également de l’argent !

Une concurrence moins importante

En vous focalisant sur un bien à diviser, vous allez limiter la concurrence. En effet, dans le cadre d’un investissement locatif, la plupart des gens se concentrent sur une petite surface Pourquoi ? Tout simplement parce que les montants à investir sont plus petits et l’achat par conséquent est plus accessible.

Le problème, c’est que tout le monde fait la même chose. Et le résultat est sans appel : les biens intéressants partent rapidement. La concurrence est rude. Sans compter que la rentabilité n’est vraiment pas extraordinaire.

Pour ce type d’investissement, on avoisine généralement les 3, 4 voire 5 %. Et je préfère vous le dire, ce n’est pas comme ça que vous allez pouvoir obtenir une vraie rentabilité grâce à l’immobilier.

À l’inverse, en vous concentrant sur des surfaces plus importantes, vous allez limiter cette concurrence. Les acheteurs potentiels qui seront face à vous seront plutôt des familles en quête de leur résidence principale. Et ça change tout !

Les familles agissent au coup de cœur. Vous, vous agissez en tant qu’investisseur. Ce qui signifie que vous ne serez très probablement pas attiré par les mêmes biens.

C’est en cela que les 3 avantages que je vous présente ici vont vous permettre de doubler la rentabilité de votre investissement locatif. Je précise que vous pouvez diviser tout type de bien : appartement, maison, terrain, un immeuble, des garages, etc.

Si vous souhaitez creuser la question de la division et connaître son cadre légal ainsi que les démarches à mener pour la mettre en œuvre, je vous invite à lire cet article, sur le blog => la réponse ici.