Obtenir un prêt est souvent le point de départ de tout projet immobilier. Et les banques regardent votre dossier de près, avant de décider de vous accorder ou non un crédit. Cela est d’autant plus vrai en matière d’investissement immobilier.

Aujourd’hui, je vous livre 6 conseils pour obtenir votre prêt immobilier. Et si vous voulez savoir ce qui se passe en coulisses et comment convaincre votre banquier à coup sûr, vous pouvez retrouver 5 conseils supplémentaires soufflés par… mon banquier lui-même.

1. Avoir une situation financière saine

Qu’est-ce que j’entends par situation financière saine ?

La base, est bien sûr de ne pas avoir de découverts sur votre compte bancaire. Lors d’une demande de prêt, votre banque va consulter les activités sur votre compte lors des trois derniers mois. Mon premier conseil pour obtenir votre prêt immobilier est donc qu’il n’y ait pas « d’accident » sur les relevés.

Si vous faites une demande de prêt auprès de votre banque, je vous conseille d’avoir une situation financière saine et stable tout court. Avec très peu, voire aucun accident de parcours.

En effet, votre banque aura accès à l’antériorité de tout ce qui s’est passé sur vos compte et pas uniquement sur les trois derniers mois. Donc, soyez sérieux. Montrez que vous êtes un bon gestionnaire, que vous savez mener vos finances.

Pour vous donner toutes les chances d’obtenir votre prêt immobilier, c’est le premier point fondamental.

2. Obtenir votre prêt immobilier : éviter les dépenses originales

Si vous avez une situation financière saine et stable, que vous n’avez pas de découvert, il y a parfois des dépenses qu’il vaut tout de même mieux oublier.

Les crédits à la consommation par exemple sont à éviter ou à modérer. Dans le cas contraire, votre banque pourrait penser que vous n’arrivez pas faire face à vos charges, ou que vous vivez au dessus de vos moyens, ce qui n’est pas un bon signal.

Mais ce n’est pas tout.

Prenons un exemple concret. Je sais que ma banque a refusé un crédit à une personne qui faisait des paris sportifs en ligne. Bien que toutes ne voient pas ça d’un mauvais œil, certaines banques peuvent être réfractaires à ce type de dépenses et les juger dangereuses. Il faut bien sûr étudier à quelle fréquence et quels montants sont investis dans ces dépenses. Mais sachez que la manière dont vous utilisez votre argent peut faire peur. Paris sportifs, casinos ou autres…

Si vous êtes du genre joueur, il peut être intéressant d’avoir un compte bancaire à part, pour gérer ce type de dépenses.

 

3. Emprunter sans apport, oui, mais pas sans argent

Toutes les opérations immobilières que j’ai réalisé jusqu’à maintenant ont été réalisées sans apport. Mais soyons lucides, emprunter sans apport devient de plus en plus compliqué. Cela étant, ça ne veut pas dire que c’est impossible.

Emprunter sans apport est complexe, si la banque ne vous connaît pas et qu’elle n’est pas familière de la stratégie d’investissement que vous utilisez. La banque peut vous demander un apport pour se rassurer ou bien exiger une contrepartie.

Par exemple, il peut s’agir d’une hypothèque. C’est ce que ma banque m’a demandé.

Cela suppose donc que s’il y a un problème, si je n’arrive pas à rembourser le prêt immobilier, la banque pourra se servir sur mon patrimoine personnel à hauteur du montant fixé ensemble. En l’occurrence pour moi, il s’agissait de 10 000€. Dans un tel cas, elle pourra par exemple, saisir des biens qui me sont propres, ma voiture, ma maison, etc.

Il va donc de soi qu’il faut faire très attention avec ce type de garantie.

Je me suis engagé sur 10 000 euros seulement, pas plus. Et pour être tranquille, j’ai mis ces 10 000€ sur un compte bancaire à part. Si un jour il y a un problème, la banque pourra se servir. Mais j’aurais très bien pu refuser l’hypothèque et utiliser ces 10 000 euros en apport.

Alors oui, vous pouvez emprunter sans apport, c’est tout à fait possible, mais cela n’est faisable que si vous avez de l’argent de côté.

Sachez cependant que si vous avez un apport, vous augmentez vos chances d’obtenir votre prêt. Constituez-vous une épargne de précaution

Plus vous aurez d’épargne, mieux ça sera. Même si vous avez une somme qui à vos yeux peut paraître importante, ce ne sera peut-être pas le cas pour la banque.

4. Réaliser un dossier complet et solide. 

Combien de personnes vont demander un prêt auprès de leurs banques sans éléments tangibles ? Sans être préparées ?

C’est absolument indispensable d’arriver en possession d’un dossier complet, qui montre que vous avez réfléchi à votre projet. Le banquier ne le regardera peut-être pas dans l’intégralité, voire même pas du tout.

Mais il aura remarqué que vous avez travaillé, que vous ne sortez pas votre projet de nulle part, que vous connaissez vos chiffres sur le bout des doigts. Croyez-moi, si vous arrivez avec un dossier qui est prêt, une présentation soignée à montrer au banquier, vous allez faire la différence. Avec un projet bien ficelé, le banquier va être rassuré.

5. Gérez bien votre temps

Une fois que vous avez votre bien, il faut aller très vite. Vous n’avez que quelques mois pour trouver votre financement.

Alors même si rien n’est encore signé, pas même le compromis de vente, prenez déjà les devants et les rendez-vous avec les banques.

Le temps passe très vite et une fois que vous aurez signé le compromis, vous aurez un délai à respecter pour fournir votre offre de prêt. Ne vous faites pas piéger par le temps !

6. Mettez les banques en concurrence

L’argent ne fait pas dans les sentiments. Même si vous avez de très bonnes relations avec votre banquier, même si vous pensez que vous avez un dossier qui est solide et qu’il passera, n’hésitez pas à mettre les banques en concurrence.

Cela vous permettra d’avoir les meilleures conditions possibles, c’est évident. Votre banque est chouette, c’est bien. Mais qui vous dit qu’elle pratique les meilleurs taux ? Démarcher plusieurs banques vous permettra de négocier de meilleures conditions.

C’est le moyen de sécuriser votre projet. Si vous vous en tenez à une seule banque, en étant certain d’obtenir votre prêt mais que votre plan tombe à l’eau… vous n’aurez pas de solution de recours.

5 autres conseils pour obtenir votre prêt

J’espère que ces conseils vont vous aider à obtenir votre prêt et à mieux préparer votre projet.

Je vous propose à présent d’aller plus loin avec ces 5 conseils inédits, préconisés par mon banquier lui-même !

Mon banquier qui est aussi le directeur de mon agence bancaire m’a livré cinq secrets pour se donner toutes les chances d’avoir son prêt. Vous pouvez les télécharger gratuitement juste en dessous.