Vous avez décider d’investir dans l’immobilier. Et ce n’est sans doute pas par hasard. Vous savez que la pierre représente une valeur sûre. Vous souhaitez, j’imagine, en tirer un revenu complémentaire non négligeable, voire même en faire une rente. Alors quelle stratégie choisir pour arriver à vos fins ? Comment investir dans l’immobilier intelligemment ? Aujourd’hui, je vais analyser avec vous deux principales stratégies : l’achat-revente et la création d’un empire immobilier.

Alerte spoiler : je déteste l’achat-revente ! Et je vais vous dire pourquoi.

Empire immobilier : ma stratégie privilégiée

Si vous me suivez un peu, je ne vous apprendrai rien : j’ai plutôt une stratégie qui consiste à acheter des biens de manière à pouvoir les diviser. L’idée est tout simplement de se créer des revenus complémentaires. En procédant ainsi, je peux créer des revenus immédiats. J’achète un bien immobilier et j’amortis mois par mois, le capital de mes appartements.

J’utilise cette stratégie depuis fin 2012. C’est à cette époque que j’ai fais mon premier investissement locatif, que j’ai divisé en 2. J’ai pu ainsi acheter par la suite un appartement que j’ai divisé en 4. Puis après j’en ai acheté un autre que j’ai divisé encore et ainsi de suite… J’ai recommencé plusieurs fois.

Ma stratégie ne consiste absolument pas à acheter un bien, le rénover et le revendre par la suite pour en tirer un capital immédiat. Je ne fais pas d’achat-revente.

Et je comprends que l’on puisse se demander : mais pourquoi donc ? Pour plusieurs raisons…

Raison 1 : le risque

Oui, je trouve ça extrêmement risqué. Acheter un bien dans l’objectif de le revendre, cela suppose de maîtriser tous les coûts. Aussi bien au niveau de l’achat que des frais annexes, des travaux, etc.

Une fois cette étape passée, il faut également assurer la revente. Savoir à quel moment se séparer du bien et à quel prix. Et très souvent, dans ce genre de situation, il faut revendre le bien rapidement pour ne pas perdre d’argent.

Mais ce n’est pas fini ! Ce bien beau de vouloir revendre, maisquid du coût de la vente ?Là dessus, on ne maîtrise pas grand chose. Il y a trop d’inconnues au niveau de la négociation. Si vous avez des enfants (ou des neveux et nièces, ça marche aussi), vous connaissez sans doute ce moment où ils vous ont pressé comme des citrons et que vous n’êtes plus prêt à tenir vos principes. Que se passe-t-il ? Oui, vous cédez. Ok pour le chocolat, la télé, les chaussures pleines de terre dans le salon.

Pour votre vente, c’est la même chose. Quand on vend dans la hâte, on est beaucoup moins doués pour la négociation.

Ma méthode est beaucoup plus sûre et moins angoissante que l’achat-revente.

Raison 2 : le stress

Comme nous l’avons dit précédemment, revendre rapidement est source de stress. Vous ne devez pas perdre de temps sans quoi, vous risquez d’y laisser quelques euros. Alors qu’à l’inverse, si vous investissez pour générer un revenu et amortir le capital, vous pouvez souffler. Une fois que votre opération est réalisée, vous n’avez plus qu’à louer votre bien.Vous n’êtes pas pris à la gorge !

Raison 3 : ça fait rêver…

J’estime que ce type d’opération est toujours très belle sur le papier. On se dit qu’on achète 100 000 euros, qu’on va revendre 150 000 euros, on aura fait 50 000 euros de marge. Alors oui, sur le papier ça marche toujours et c’est extrêmement alléchant.

Mais la réalité n’est jamais comme ça. Il y a toujours des écarts. On ne maitrise jamais vraiment bien tous les coûts, aussi bien au niveau de l’achat, des travaux que de la revente. Du coup, il peut y avoir un décalage entre ce que l’on a prévu au départ, et ce qu’il se passe au final.

Créer un empire pour obtenir des revenus chaque mois

Je le dis souvent : j’aime bien dormir tranquille. Posséder un bien qui s’amorti avec le temps, qui génère des revenus immédiats, et ceci chaque mois, est extrêmement sécurisant.

Au fil du temps, c’est mécanique : vous avez des revenus récurrents qui augmentent.Et nous sommes d’accord : c’est quand même plus intéressant que si vous deviez acheter un bien, le revendre dans l’angoisse, puis retrouvez un autre bien, pour le revendre et générer une plus-value.

De mon point de vue, c’est également une perspective de vie plus sereine, qui permet de voir venir les choses avec plus de calme. Avec l’achat-revente, votre investissement bat au rythme du marché, et il va vite, trop vite.

Peut-on revendre un des biens de son « empire » ?

Bien sûr ! Ce n’est pas parce que je ne suis pas dans une logique d’achat-revente immédiate, que je me prive de revendre un de mes biens.

Vous souhaiterez peut-être, au fil du temps, vous orienter vers un autre type d’investissement. C’est mon cas aujourd’hui. Je souhaiterais acquérir un immeuble. Ou si vous estimez qu’un bien est un peu moins rentable, rien ne vous empêche de vous en séparer.

Le mot de la fin

Je pense que vous saisissez à présent la différence entre ces deux stratégies. Pour ma part, je vois l’achat-revente comme une manière de « faire des coups » dans l’immobilier.Mais ce type de fonctionnement ne permet pas d’envisager l’avenir avec sérénité. Même si vous revendez bien, vous serez toujours obligé de recommencer pour assurer votre fond de roulement.

Pour ma part, je préfère promouvoir une stratégie élaborée, stable dans le temps.Une stratégie éprouvée, qui fonctionne et qu’on puisse effectivement renouveler, mais seulement si on le souhaite.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires ce que vous en pensez. Êtes-vous plutôt dans le schéma achat-revente ou alors dans le schéma empire immobilier ?