La location courte durée attire de nombreuses personnes… Car il faut bien le dire : les revenus que vous pouvez tirer en exploitant des biens grâce à cette stratégie sont vraiment supérieurs aux revenus générés via une exploitation classique (louer un bien à l’année, sur une longue durée).

Mais la plupart des personnes qui font de la location courte durée abandonnent rapidement… Alors pourquoi? Découvrez aujourd’hui les pièges à éviter et le changement de mentalité que vous devez absolument initier pour réussir!

Comme la plupart de ceux et celles qui se lancent dans cette activité, à mes débuts, je poursuivais un objectif simple : arriver à développer un revenu complémentaire pour remplacer mon salaire, quitter mon emploi et vivre complètement de cette nouvelle activité.

 

J’ai donc commencé cette activité de location courte durée en 2012 à côté de mon travail. J’avais un travail salarié qui ne m’épanouissait plus trop et j’ai voulu me lancer sur une autre activité. J’ai donc commencé par la location de courte durée en exploitant un bien, puis deux, puis 6, puis j’ai encore augmenté jusqu’à quinze biens immobiliers en location courte durée en même temps sur la ville de Lyon. Je ne sais pas si vous imaginez le montant du cash flow que l’on génère lorsqu’on loue 15 biens en location courte durée 🙂

Avec ces années d’expérience, je voulais donc vous faire découvrir #4 raisons principales qui empêchent la plupart des gens de réussir dans cette activité. Lisez attentivement, et si besoin, appliquez mes conseils pour développer votre affaire plus rapidement et plus sereinement…

Raison #1 : le manque de temps

Quand j’ai commencé la location courte durée et que j’étais encore salarié, je faisais tout moi-même : assurer les entrées et les sorties des locataires, faire le ménage, etc. Et très rapidement je me suis rendu compte que ça demandait énormément de travail, ça générait du stress, et le gros inconvénient est qu’il fallait être tout le temps disponible.

J’avais vraiment envie de me développer parce que je voulais complètement abandonner mon travail salarié. À ce moment-là j’exploitais 2 biens qui étaient issus d’une division que je venais de réaliser, et c’est aussi à ce moment-là que j’ai trouvé un nouveau bien, que j’ai divisé en quatre… ce qui a fait monter le nombre de biens que j’avais en location courte durée à 6.

Mais avec 6 biens à gérer et un travail salarié… clairement, ce n’était pas possible de gérer tout ça! C’était absolument impossible de m’occuper moi-même de tous ces biens tant au niveau commercial qu’au niveau logistique. Et puis pour être tout à fait honnête je commençais d’en avoir un peu ras-le-bol de faire ça après ma journée de travail.

Alors évidemment, je n’étais pas forcément obligé de tout exploiter en location courte durée. Je pouvais avoir certains biens en location de courte durée, et en conserver d’autres en location meublée classique.

Mais l’objectif était d’exploiter tout ça en location de courte durée, parce quand je voyais ce que ça pourrait rapporter je me disais : « C’est quand même dommage de mettre un locataire de manière plutôt classique au lieu d’en tirer des revenus plus conséquents pour me libérer de mon travail! » 

Car c’était mon objectif.

La clé : Déléguer

Votre objectif, si vous passez par cette même difficulté (le manque de temps), est de faire en sorte de trouver d’autres solutions pour gérer vos appartements. C’est un point extrêmement important… Car c’est principalement ce qui fait que la plupart des gens abandonnent la location courte durée : elles s’aperçoivent que ça demande beaucoup de temps.

Je connais plusieurs personnes qui faisaient tout elles-mêmes… et la plupart d’entre elles ont tout abandonné. Je ne connais plus qu’une seule personne qui fait encore tout elle-même. D’ailleurs je n’arrive pas à comprendre comment elle y arrive, parce qu’elle a aussi un travail salarié à côté…  et ça demande énormément de détermination de s’en occuper pendant plusieurs années sans ne rien déléguer. Chapeau! Bon le hic c’est que ca lui enlève la possibilité de se développer plus.

Mais c’est un cas isolé, 99% de ceux qui font ça eux mêmes abandonnent très rapidement parce qu’ils se rendent compte que ça demande beaucoup de travail, de temps, et du coup, comme ils ne veulent ou ne peuvent pas consacrer ce temps là, ils laissent tomber. À ce moment, la solution est donc de se libérer entièrement de la partie logistique : entrée, ménage, tout ce qui est relatif à l’accueil et au suivi des locataires, etc… 

Personnellement, j’ai commencé à faire appel à des prestataires extérieurs pour assurer cette partie logistique, et j’ai seulement conservé la partie commerciale. Avec le premier prestataire, ça n’a pas fonctionné. Le deuxième non plus… et ainsi de suite. Jusqu’à trouver la bonne personne qui gère aujourd’hui mes appartements.

Raison #2 : La mauvaise mentalité !

Quand je vous conseille de déléguer… peut-être que vous commencez à penser : 

« Je vais gagner moins et ça ne sera plus rentable! » Si c’est réellement votre cas et que ça ne devient plus rentable, ça veut dire que votre opération n’est pas rentable à la base. 

Vous devez donc changer de mentalité. Au lieu de vouloir tout faire tout seul… posez-vous cette question : « Est-ce que je veux vivre de mon activité de location courte durée? Ou est-ce que je veux vivre en faisant des ménages? »

Parce que si vous n’êtes rentable qu’en faisant le ménage vous-même… autant arrêter votre activité! Soyez clair avec vous-même : « Est ce que ce sont vos biens qui vous font gagner de l’argent ou le fait de faire le ménage ? 

Pour savoir si vous gagnez VRAIMENT grâce à la location courte durée faites un calcul simple : une fois que vous avez tout délégué, tout automatisé, que vous avez déduit toutes ces charges, voyez combien il vous reste. 

azertyuiop

Si vous dégagez encore de la trésorerie, cela signifie que vous gagnez grâce à votre activité de location courte durée. Sinon… vous gagnez en faisant des ménages, en accueillant des personnes. En clair, vous gagnez en faisant une autre activité que de gagner de l’argent avec des locations courtes durées. Et du coup, ça ne devient pas rentable.

Franchement si c’est le cas… mettez une petite annonce sur le Bon Coin, faites des ménages et vous allez voir que vous gagnerez autant (voir plus!) avec vos petites annonces d’emploi pour faire des ménages… qu’avec vos biens immobiliers.

C’est vrai que ça pique un peu quand je dis ça, les gens se vexent, se disent : « Non, mais moi, je ne suis pas une femme de ménage, je ne gagne pas de l’argent à faire du ménage. Je fais de la location saisonnière! » Mais la vérité est que s’ils ne faisaient pas le ménage eux-même, ils ne gagneraient pas d’argent.

Donc déléguez cette partie là. Et si quand vous la déléguez, vous vous apercevez que c’est une opération qui n’est pas rentable, ça veut dire que ce n’est pas intéressant de faire de la location courte durée. Revenez à une location classique et passez le temps économisé à travailler en tant que salarié ou autre. Je vous promets que vous gagnerez autant, voir plus!

Si je suis si direct, c’est que ce problème est une des principales raisons pour laquelle les gens se démotivent et arrêtent leur activité de location courte durée… Donc ou vous arrêtez parce que ce n’est pas rentable, ou vous trouvez une solution pour que cela devienne intéressant sans que vous n’ayez à intervenir !

Raison #3 : la copropriété

Autre élément qui fait que les personnes se découragent à faire de la location courte durée, ça peut être la copro. Il peut y avoir parfois, au niveau de la copropriété, des gens qui se plaignent des nuisances des allées et venues des personnes. Et donc, du coup, vous pouvez vous dire : « C’est délicat, j’ai la copro qui est contre moi… »

Donc vérifiez bien avant que vous ayez l’autorisation de faire de la location de courte durée. Parce que ça, c’est quelque chose qui peut vous freiner net et vous faire stopper votre activité. Vous ne pourrez plus faire de location courte durée parce que vous n’avez pas l’autorisation. Ça m’est déjà arrivé.

Raison #4 : c’est un vrai métier!

Autre point qui fait que la plupart des personnes arrêtent de faire de la location courte durée, c’est qu’ils ne considèrent pas cette activité comme une activité professionnelle. Ces personnes là réagissent à chaud. Sachez que si vous faites de la location courte durée, vous allez avoir des problèmes auxquels vous devrez faire face. Et votre job, c’est de pouvoir trouver des solutions à ces problèmes.

Si vous pensez que tout est beau, tout est rose… ce n’est pas le cas! Et ce n’est le cas nulle part ailleurs, dans aucune autre activité. La plupart des personnes qui arrêtent la location courte durée se découragent. Elles se disent : « Maintenant, c’est trop de problèmes, c’est trop d’inconvénients, etc. » C’est juste qu’elles n’ont pas considéré cette activité comme une vraie activité professionnelle, et du coup elles arrêtent.

En bref

Les personnes qui arrêtent leurs activités de location courte durée ne sont tout simplement pas prêtes. Elles ne comprennent pas qu’il faut déléguer, elles ne comprennent pas non plus qu’il faut étudier le bien pour savoir si l’activité sera autorisée ou rentable. Et enfin elles ne considèrent pas ça comme une affaire.

Pour finir, elles se disent que finalement, la location courte durée, c’est bien sympa, que c’est bien d’écouter les belles histoires des autres qui gagnent de l’argent avec ça, mais que ce n’est pas fait pour elles parce que ça demande beaucoup trop de travail.

Et oui, c’est vrai, ça demande du travail et c’est une vraie activité professionnelle… ce qui fait que pour gagner de l’argent avec ça, il faut se professionnaliser, il faut automatiser des choses, il faut déléguer. Vous ne pouvez pas tout faire. 

C’est un peu comme le patron d’une entreprise. Il est là pour piloter l’activité, il va embaucher quelqu’un pour faire la compta, quelqu’un pour faire le marketing, peut-être même un directeur commercial…. il y aura aussi une personne qui va être à la production, une autre qui gère les stocks etc… Et lui, il pilote son activité en coordonnant le travail de son équipe. Et c’est dans ce rôle là que vous devez être lorsque vous faites de la location courte durée. Sinon, vous ne tiendrez pas sur le long terme. Je ne vais pas dire que c’est absolument impossible parce que je connais une personne qui le fait, mais en tout cas, c’est la raison qui fait que la plupart des personnes qui font de la location courte durée abandonnent tôt ou tard.

Je souhaitais partager toutes ces informations pour vous permettre d’anticiper et de mettre en place des choses, afin que votre activité de location courte durée puisse durer avec le temps. Prenez les décisions qu’il faudra! 

Jean, Fondateur de Mon Capital Immo
Créateur d’opportunités immobilières​