Témoignage de Jordan – 1 an après avoir commencé et suivi ma méthode de sous-location

 In Interview, Sous-location

Témoignage sous-loueur pro – Jordan 1 an après avoir commencé

Retour sur le parcours de Jordan ! En effet, un peu plus d’1 an après avoir investi en suivant ma méthode sur la sous-location, découvrez où en est aujourd’hui Jordan. Changement de travail ?de vie ? ou encore de passion ?

Jordan nous détaille son parcours, nous fait part des doutes et imprévus qu’il a rencontrés et nous dresse un bilan de son investissement…

Vous voulez faire comme Jordan et devenir un Sous-Loueur Pro ?
Inscrivez-vous à ma prochaine conférence sur la sous-location ce jeudi à 20H. Je vous explique la méthode en détail !

Au programme :
– Les 5 étapes pour faire de la sous-location
– Les 3 choses essentielles pour démarrer votre activité
– Comment trouver et convaincre des propriétaires ?

Témoignage de Jordan, 1 an après avoir commencé

Je suis en compagnie de JORDAN de Clermont-Ferrand. Il nous parle de son histoire très intéressante !

Bonjour, je suis Jordan, j’ai 39 ans et avec ma compagne, il y a 2 ans, nous avons décidé d’investir. Je fais de la sous-location à plein temps. J’ai cessé mon activité salariale en juillet 2017 et découvert cette activité grâce à la formation de Jean.

Le choix de la sous-location car je ne pouvais plus emprunter.

J’ai utilisé les différentes techniques de Jean Baudin et j’ai beaucoup appris, notamment sur le règlement de copropriété, etc.…

Lors du lancement de notre activité, avec ma compagne, nous n’avons pas fait les choses dans l’ordre, c’est-à-dire, trouver d’abord les appartements et créer ensuite, une société.

En effet, nous avons immédiatement créé une société et n’avons parlé de notre projet à personne de notre entourage. Ce qui fut une erreur !

Nous avons perdu du temps au départ et avons compris ensuite, qu’il fallait justement parler de son projet et utiliser son « réseau ». C’est ce que nous avons fait après, pour trouver des sous-locations. (Amis, collègues de travail, …)

En parallèle, j’ai mis en place un système de commercialisation et démarché les propriétaires par téléphone. J’ai présenté mon projet et essuyé quelques refus… Comme dans toute démarche commerciale !

Nous avons trouvé nos premiers biens auprès de l’entrepreneur qui avait réalisé les travaux dans un appartement que nous avions acheté. Cet entrepreneur a été enchanté par notre proposition de sous-location. En effet, il voulait se décharger totalement de la gestion de ses appartements. Nous avons signé un bail commercial de façon à pouvoir y mettre fin si cela ne marchait pas. C’est un avantage significatif.

Finalement, en créant une société dès le départ, cela m’a permis d’être plus crédible auprès des investisseurs, d’un point de vue comptable et de me présenter en vrai professionnel.

Il m’a fallu 6 mois pour exploiter les appartements acquis. Au départ, c’était un immeuble qui comprenait 6 appartements à exploiter. Mais seulement 3 sur les 6 étaient rénovés et prêts à être réaménagés. Nous avons donc attendu et loué ces 3 biens, une fois l’accord du propriétaire obtenu.

Nous avons maintenant 3 appartements neufs en sous-location.

Les choses se sont faites naturellement avec cet investisseur car je lui ai expliqué ce que je souhaitais faire et il a trouvé cette stratégie géniale ! J’ai eu un coup de cœur sur les appartements qu’il me proposait. J’ai ensuite négocié les loyers afin de pouvoir gérer entièrement la location des biens. Il a ensuite congédié ses locataires et m’a confié les biens pour les mettre en location.

Avec l’aide d’une collaboratrice, j’ai exploité ces biens en location saisonnière sur des sites comme « Airbn’b », « Booking », « expedia », etc…. Au début, il y avait peu de visibilité, il a fallu faire de belles photos de qualité professionnelle, etc.… Puis nous avons eu des réservations rapidement. Aujourd’hui, c’est en nette progression ! alors que ces biens sont exploités depuis le début de l’année 2018 seulement !

Nous commençons, après 4 mois à peine, à gagner de l’argent sérieusement !

Nous réussissons à nous dégager environ 300 à 400 € de bénéfice par appartement (tous frais déduits). Soit environ 1200 euros de bénéfice mensuel.

La suite ?

Je souhaite développer davantage mon activité de sous-location en utilisant mon « réseau » cette fois-ci, de manière plus intelligente.

J’ai toujours des biens en rénovation et j’en exploiterai bientôt 3 autres en sous-location.

Pour conclure

Je suis très content de mon parcours grâce au programme de formation de Jean.

En pratique, si l’on applique ce qui est enseigné par Jean, étape par étape, la sous-location est très simple à mettre en place. Cela est même, plus simple que si l’on achetait soi-même un appartement. En effet, en termes de simplicité de coûts, les charges sont très fixes. Il n’y a qu’une seule facture à gérer (le loyer). Si vous faites affaire avec un propriétaire qui a compris ce système et qui vous fait confiance c’est parfait.

Les difficultés rencontrées :

*L’assurance

Pour la mise en place de plusieurs interlocuteurs sur le contrat d’assurance. En effet, il faut bien explique à l’assureur le but et l’intérêt de l’activité en expliquant simplement que l’on souhaite faire de la location. A noter que le relationnel avec les assurances est très important.

*La gestion du temps

Il a fallu déléguer un maximum de choses car au départ nous faisions tout à 2 avec mon épouse. Nous avons ensuite délégué une bonne partie de la logistique. Notamment la partie « linge », le ménage et les arrivées uniquement le week-end.  J’assure encore les arrivées de la semaine car j’aime le contact avec mes clients. A terme, je délèguerai également celles-ci.

Pour réaliser cette activité, la logistique n’est pas à négliger, il faut prendre cela en compte dans la gestion du temps.

Déléguer est un gain de temps considérable donc rentable !

Mes objectifs

Je souhaite que ma compagne cesse ses deux activités salariées. Elle m’aide beaucoup sur la partie administrative de l’activité sous-location. Cela demande beaucoup de temps et de travail.

Nous prévoyons son arrêt d’ici 1 an ou 2. Le but est de faire les choses qui nous plaisent à tous les deux et cela à plein temps. De façon à pouvoir nous sentir plus libres.

 

Un petit conseil…

Ne regardez pas trop de vidéos, ne procrastinez pas trop, passez rapidement à l’action à l’aide des vidéos et formations que Jean propose et allez-y !

 

N’oubliez pas, inscrivez-vous à ma prochaine conférence sur la sous-location ce jeudi à 20H. Je vous explique la méthode en détail !

Au programme :
– Les 5 étapes pour faire de la sous-location
– Les 3 choses essentielles pour démarrer votre activité
– Comment trouver et convaincre des propriétaires ?

Recommended Posts
Showing 4 comments
  • Theo
    Répondre

    Bonjour,

    Ce concept m’intéresse, mais je voulais savoir s’il n’était pas difficile pour trouver des propriétaires qui acceptes?

    Vu que pour la plupart des personnes cela est illégale, il est peut être difficile de les convaincre?

    Le fait que les villes mettent des restrictions pour la location courte durée joue beaucoup ou pas?

    Merci par avance pour votre réponse

    Cordialement,

    • Jean
      Répondre

      Bonjour, tous n’acceptent pas, mais il y en a aussi beaucoup qui acceptent car il y a des arguments de taille en leur faveur. Il faut savoir les mettre en avant.
      En ce qui concerne les restrictions des villes, on fait en fonction des règles, toujours dans la stricte légalité.

  • girardeau
    Répondre

    Bonjour,

    Y-t-il une TVA applicable en SARL ou SAS sur les nuitées louées ?

    Merci pour votre réponse,

    Damien

    • Jean
      Répondre

      Bonjour,

      Oui ou Non, cela dépend du nombre de services que vous facturez.

Leave a Comment

2 méthodes pour sous-loueur légalementtémoignage-patrick