Lorsque vous décidez d’investir dans l’immobilier, il y a de fortes chances que vous passiez par la case « banque ».
Vous allez devoir trouver une banque qui accepte de vous suivre. Puis vous allez négocier les conditions de votre crédit immobilier. L’un des points à connaître et peut-être, à négocier est le type de crédit que vous allez demander. Car sachez-le, il existe différents types de crédit selon le type de taux souhaité
Vous aurez le choix entre 4 types de taux. Un crédit à  taux fixe, taux semi-fixe, taux variable ou même encore un taux dit ‘capé’. Ce n’est pastoujours facile de s’y retrouver  !  Je vous explique tout ci-dessous.

Taux fixe ou taux variable : que choisir ?

Le taux fixe

Commençons par le taux fixe !
Comme son nom l’indique, ce taux est fixe
et le restera pendant toutela période de votre crédit. Lemontantde ce taux sera calculé en fonction des taux moyens pratiqués par les banques. Mais aussi en fonction du risque qu’elle prend à vous prêter de l’argent. En fait, plus le risque est élevé, plus le taux seraélevé.Pourévaluer ce risque, la banque va regardervotre état de santégénéral, votre âgeou encorevotre situation financière. 

Lavantagede ce taux,c’est que s’ila été très bas lors de votre emprunt, et bien, il le resterapendant toute la durée de votre prêtet ne pourra pas être revu à la hausse.  

Il faut savoir que vous pourrez toujours demander à votre banquier, une renégociation de prêt siles taux du marché baissent. Mais faites attention, carunerenégociation n’est pas toujours avantageuse. Il y a des frais de renégociation appliqués par les banques. Il faut vraiment attendre que les taux baissent de manière significative 

 

Un petit conseil, pour obtenir le meilleur taux du marché, n’hésitez pas à aller voir la concurrence ou à faire appel àun courtier. Le courtier se chargera de vous trouver et de négocier pour vous le meilleur taux. D’ailleurs, en cliquant ici, vous trouverez un article que j’ai écris sur le thème : « Crédit immobilier : faut-il faire appel à un courtier ? ». Je vous invite à aller le voir si ce sujet vous intéresse. Sachez aussi que le taux n’est pas la principale chose que vous devez négocier. Il y a bien d’autres choses à négocier avec la banque, qui sont parfois bien plus intéressantes que le taux. On pourra en reparler dans une prochaine vidéo. 

 

Le taux variable

Une autre optionest possibleen choisissant untaux dit « variable ».  

Ici, comme son nom l’indique, le taux du crédit va fluctuer en fonction destaux du marché. C’est-à-dire que si les taux augmentent, et bien, vos mensualités augmenteront. Mais à l’inverse, si le marché est en baisse, vos mensualités seront revues à la baisse. Ce taux est régulièrement revu pendant la durée de votre prêt, selon les variations du marché.  

Le principe est que vous allez vousaccorderavec votre banque pour fixer des conditions de révision. Par exemple, vous aller décider avec votre banquier de modifier votre taux tous les mois, ou tous les trimestres ou même tous les ans. Lors de ces révisions,le nouveau taux sera appliquéà la hausse ou à la baisse. 

Il est intéressantd’opter pour ce type de taux lorsque les taux du marché sont assez hauts. Car normalement, il y auraplus de chances pour qu’ils baissent  par la suite !  

 

Le taux semi-fixe

Le taux variable et le taux fixe sont les 2 taux les plus connus. Mais il en existe d’autres comme le taux « semi-fixe ».  

Avec cetaux, vous avezun taux fixe pendant uncertainnombre d’années que vous définirez dès ledépartavec le banquier. Puisvous rembourserezvos dernières années de prêt avecun taux variable.C’est un bon compromis  entre les deux  !  

Le gros avantage de ce taux,c’est que le taux initial est généralement moins élevé qu’un taux fixe classique.Puisqu’après, la banque espère récupérer plus d’argent en passant sur un taux variable.  

 

Le taux révisé capé

Enfin, ilexiste également le taux appelé «  taux révisé capé  ». Le taux révisable capé fonctionne comme un taux variable. Àla différence que vous allez fixer avec la banque  un plafond et un seuil au-delà duquel votre taux ne pourra pas aller. C’est à dire que vous allez définir un taux minimum et un taux maximum à ne pas dépasser.  

L’avantage, c’est quecela vous protègera d’une haussede taux imprévueet longue du marché immobilier.En revanche, si les taux dégringolent, vous ne profiterez pas des nouveaux taux super bas.  

  

En général, cetaux « capé » se situe généralement autour +1/-1 ou +2/-2. 

C’est à dire quesi vous avez opté pourun capde+1/-1, votre taux de crédit sera revu au maximum d’1 point.Par exemple, si votre taux initial était à 2,50% avec un taux capé de +1/-1, votre nouveau taux sera au minimum de 1,50% et votre taux maximum de 3,50%. 

L’inconvénient de ce taux, c’est que si les taux d’intérêts  baissentplus que votre taux minimum, vous ne pourrez pasenbénéficier. Mais dans ce cas-là, vous pourrez toujours  renégocier votre prêt  pour le passer en taux fixe.Ce prêt est intéressant  car il peut vous permettrede bénéficier d’une éventuelle baisse des taux de crédit tout en limitant une éventuelle hausse.  

 

Pour quel type de taux opter ?

Je dirais que le choix de votre taux va dépendre de vous et du montant des taux au moment ouvous allez emprunter. Si vous avez besoin de savoir où vous allez et toujours savoir ce que vous allez payer : vous allez préférer un taux fixe qui est sans surprise. Personnellement, moi, c’est ce que je préfère. Je suis investisseur et non spéculateur. Et en règle générale,un investisseur aime avoir de la stabilité pour pouvoir se projeter.  

  

Voilà, j’espère que ces explications vous aideront à faire votre choix en matière de prêt immobilier et que vous y verrez plus clair.   

Et n’oubliez pas, le meilleur moyen de trouver une opportunité, c’est de la créer ! 

Télécharger le Guide Rente ImmoTM

Vous souhaitez découvrir une stratégie d’investissement à haut rendement ? Vous désirez optimiser vos actuels ou futurs investissements immobiliers ? Découvrez la méthode Rente ImmoTM !