Le régime du réel, comment ça marche ?

 In Investissement immobilier

Quand vous investissez dans l’immobilier, vous aurez des impôts à payer sur vos revenus locatifs. C’est comme ça, c’est la loi française. Mais selon le régime que vous choisirez, votre imposition ne sera pas calculée de la même manière.  Vous ne payerez pas la même chose. Ici, on va voir le fonctionnement du régime du réel.

Régime du réel : son fonctionnement

Avec le régime réel, l’impôt sera uniquement calculé sur vos revenus nets. 

Votre revenu «  net  » est égal à l’ensemble des loyers perçus moins toutes vos charges. Quand je parle de charges, j’inclus les travaux, les frais de gestion, les charges de copropriété, etc. En fait, toutes vos charges, du moment que vous avez un justificatif. Une facture au nom de votre logement ou du propriétaire suffit. Que vous louiez en location «  nue  » ou en location «  meublée  », vous pourrez opter pour le régime du réel.

En effet, ce régime est automatiquement attribué si vous payez plus de 15 000€ de revenus fonciers par an en location nue ou 70 000€ si vous louez en meublé.  

A retenir : il existe 2 types de régime au réel.

Le régime du réel normal ou le régime du réel simplifié. Il n’y a pas de différence entre les 2 concernant le calcul de l’imposition. C’est la même chose ! On va pouvoir déduire toutes les charges. La différence vient des obligations comptables et déclaratives. Dans le cas du régime simplifié, votre comptabilité sera, comme son nom l’indique, vraiment simplifiée. Vous aurez moins de déclarations à faire.  

Le régime du réel normal ou simplifié présente 3 grands avantages.  

D’abord, je vous l’ai dit, vous pouvez déduire toutes vos charges. Au début de votre activité, ce régime est particulièrement intéressant. C’est vrai qu’au début, vous allez peut-être faire des travaux importants ou meubler votre logement. Et bien, vous pourrez déduire toutes ces grosses charges afin de payer moins d’impôts. On peut même créer un déficit directement imputé sur le revenu du foyer fiscal, ce qui réduit l’impôt.  

Ensuite, vous pouvez adhérer à un centre de gestion agréé. Cette adhésion payante permet de bénéficier d’avantages fiscaux si vous payez des impôts sur le revenu. Attention, pour l’instant cet avantage existe encore mais son avenir est incertain. Il avait été question d’enlever cet avantage mais pour l’instant ça existe toujours, alors profitons-en !

Enfin, avec ce régime, vous pouvez également faire du déficit foncier. On parle de déficit foncier sur un investissement immobilier quand le montant de vos charges est supérieur au montant des loyers perçus. Ce qui fera baisser vos impôts.  

Pour conclure

Avant d’opter pour le régime du réel, je vous conseille tout de même d’aller voir un expert-comptable. Seul lui pourra vous faire une étude personnalisée qui correspondra vraiment à votre situation. Il existe plusieurs régimes fiscaux et selon votre situation, peut-être qu’un autre régime sera plus avantageux pour vous.  

Voilà, j’espère que cette vidéo vous sera utile ! 

Si vous investissez en location courte durée, je vous conseille d’aller voir cet article spécialement rédigé pour vous conseiller sur la fiscalité en location saisonnière !

Et n’oubliez pas le meilleur moyen de trouver une opportunité, c’est de la créer ! 

Pour aller plus loin, téléchargez mon guide Rente Immo pour découvrir ma méthode pour se générer des revenus avec l’immobilier sans payer beaucoup d’impôt.

Recommended Posts

Leave a Comment

gagner de l'argent avec l'immobilier