Dans quel cas se lancer dans la location saisonnière ?

 In Conseils, Location saisonnière

Dans quel cas se lancer dans la location saisonnière ?

Vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière ? Avez-vous bien réfléchi ?

C’est une méthode SUPER puissante mais qui ne convient pas forcément à tous. Je vous donne mon point de vue et mon retour d’expérience sur cette méthode à haute rentabilité.

Si vous souhaitez aller plus loin, et découvrir en détail ma méthode pour investir de manière rentable, téléchargez le guide Rente Immo™ en cliquant ici.

Je suis propriétaire de plusieurs appartements que j’exploite en location courte durée.

J’ai commencé en 2012 avec une stratégie un peu particulière, j’achète des appartements que je fais diviser en petites surfaces de manière à pouvoir ensuite les louer en location courte durée.

Pourquoi faire de la location courte durée ou non ?

La location courte durée doit être considérée comme un Bonus.

En effet, les loyers encaissés issus de la location classique doivent couvrir le montant du bien immobilier acheté. A minima, l’emprunt total en incluant les frais de notaire, les travaux, etc.

La location courte durée est un Bonus. Elle sera spéculative dans un second temps. Elle doit correspondre à votre situation financière du moment. N’achetez pas un bien immobilier si il n’est rentable qu’en faisant de la location courte durée. Le projet ne sera pas viable voire trop risqué.

J’ai utilisé la location courte durée comme un « booster » pour développer des revenus complémentaires et ainsi me créer une autre activité. En effet, je souhaitais quitter mon travail trop stressant, qui ne me plaisait plus.

J’ai donc enchaîné les acquisitions en faisant des divisions de manière à économiser suffisamment. Cela m’a permis de me libérer d’un travail salarié qui ne me convenait plus.

Dans cet exemple, l’envie de se générer un revenu important en parallèle de son activité salariée est un véritable motif pour faire de la location courte durée. Cela peut être aussi simplement un complément de revenu. Vous n’avez pas assez de revenus salariés, vous souhaitez avoir un complément pour vous faire plaisir, faire un voyage, réaliser un projet ou autre.

La location courte peut aussi servir de démarrage pour enclencher un « empire » immobilier.

Attention ! vous n’allez pas vous le créer simplement avec la location de courte durée mais cela sera un bon début. Cela sera un booster qui vous lancera et vous permettra de vous constituer une bonne trésorerie. Cette trésorerie vous permettra ensuite, soit de rembourser vos emprunts immobiliers, soit de l’utiliser comme apport pour investir dans d’autres biens.

En revanche, vous n’allez pas vous créer un empire immobilier en faisant de la location saisonnière et gérer 150 / 200 biens. Dans ce cas pour que ce soit possible, il faudrait gérer ces biens de manière professionnelle, comme pour une grosse entreprise nécessitant l’embauche de salariés, etc.…

Les cas où il ne faut pas faire de location de courte durée :
  • Si vous avez suffisamment de revenus avec votre emploi salarié ou avez assez de trésorerie pour investir.
  • Si vous n’avez pas de temps à consacrer à cette activité de location courte durée. Cela demande beaucoup de temps, de stress et de gestion globale.
  • Aussi, si vous ne souhaitez pas vous conformer à la législation. En effet, lorsque l’on fait de la location courte durée, c’est une activité commerciale, les appartements loués n’ont plus usage d’habitation. Ils ont usage d’hébergement hôtelier. Il faut donc se conformer à la législation.
  • Egalement si vous ne voulez absolument pas vous exposer à tout litige avec la copropriété. Dans l’activité de location, vous allez accueillir beaucoup de personnes, ce qui occasionnera pas mal d’allées et venues. Certaines copropriétés peuvent essayer de vous en empêcher car cela les dérange. J’ai le cas sur certains de mes biens en location.

Je ne veux surtout pas vous décourager ! Car je fais moi-même beaucoup de location de courte durée mais il faut savoir qu’il n’y a pas que des avantages.

Il faut peser les « pour » et les « contre ».

Aurez-vous plus d’avantages que d’inconvénients avec votre activité de location courte durée ?

Cela l’est dans mon cas car j’ai automatisé les choses en travaillant avec des personnes de confiance. Ces personnes gèrent au quotidien les appartements pour moi. Cela n’a pas toujours été le cas car j’ai commencé seul, je faisais le ménage dans les appartements, le soir après mon travail. Je gérais les entrées, les sorties, les dégradations, les cautions, toute la logistique…

La location de courte durée implique tout cela, il faut en être conscient.

La location courte durée doit être et gérée comme une petite entreprise.

Comme toute activité professionnelle, il y a des bénéfices mais aussi des inconvénients à ne pas négliger. Tout n’est pas rose tous les jours, même si l’activité se développe bien.

Je voulais vous partager également l’expérience d’un ami entrepreneur qui gagne très bien sa vie. Il fait de la location courte durée. En outre, je ne lui ai pas conseillé de le faire.

En effet, son activité de location « classique » lui a suffisamment généré de revenus. Il peut faire des acquisitions aisément. Il a reconnu que c’était une perte de temps pour lui. Cela lui évitera les contraintes de la location courte durée vues plus haut.

Autre précision, soyons honnêtes si vous faites de la location courte durée, c’est bien pour se lancer mais pas pour en faire toute sa vie. En effet, lorsque vous aurez les revenus attendus, vous cesserez de faire cette activité pour en créer une autre. Eventuellement même autre que dans l’immobilier.

==> Si vous souhaitez aller plus loin, et découvrir en détail ma méthode pour investir de manière rentable, téléchargez le guide Rente Immo™ en cliquant ici.

Recommended Posts
Comments
pingbacks / trackbacks

Leave a Comment

vis ma vie d'investisseur episode 1