Être rentable avec la sous-location, est-ce possible ? La sous-location est une stratégie d’investissement immobilier puissante mais souvent méconnue. Généralement, cela tient au manque d’information sur le sujet.

Et nous sommes bien d’accord que des connaissances précises en la matière sont nécessaires pour pratiquer ce business de manière rentable et légale. Faire de la la sous-location professionnelle ne s’improvise pas. Il existe des règles à connaître et à respecter.

Ces règles sont à la fois légales bien sûr, mais pas uniquement. Aujourd’hui je voudrais me pencher sur la question de la rentabilité. Pour gagner de l’argent avec la sous-location, vous aurez besoin de respecter 3 règles majeures. 

Le secteur

La première règle, la plus importante de toutes, c’est le choix de l’emplacement du bien en lui-même. Vous devez tout d’abord, opter pour un bien en bon état, situé dans une zone attractive, à proximité ou proche de centres d’intérêt. Je ne parle pas uniquement de hauts lieux touristiques. Les zones attractives sont souvent des quartiers proches des universités, de grandes écoles, de grandes entreprises, de centres commerciaux et bien sûr de lieux touristiques.

Ce critère est essentiel. Pourquoi ? Parce qu’une fois que vous serez devenu locataire de votre logement, vous allez devoir le sous-louer. Et il est certain qu’un bien dans une zone offrant de multiples intérêts pratiques ou de loisirs, sera plus attractif. Vous le sous-louerez plus facilement et donc vous avez toutes les chances d’être rentable avec la sous-location.

Faites donc attention à choisir un bien situé dans un secteur pratique et plaisant, à la réputation vérifiée.

Le choix du bien

Pour être rentable avec la sous-location, vous ne pouvez pas vous contenter d’un bien classique. Si vous voulez vous démarquer, vous devez proposer d’excellentes prestations.Si un locataire a le choix entre un vieil appartement vétuste à meubler et un bien neuf et bien équipé, la décision sera facile à prendre.

Dites-vous la chose suivante : si vous êtes prêt à le louer pour y vivre, alors il y a de fortes chances que vous puissiez le sous-louer sans problème.

Cela signifie qu’en tant que locataire, vous ne devez pas avoir à réaliser de travaux. Il n’est pas exclu de remettre l’appartement au propre, si vous trouvez les peintures vieillissantes par exemple. Ou de le meubler s’il est vide, pour de meilleures prestations. Cela vous permettra de créer un bien qui se démarque et qui attire encore plus facilement.

Si vous le meublez, je vous conseille de vous orienter vers des enseignes de grande consommation comme Ikea, But ou Castorama. Cela vous permettra de créer un agencement au goût du jour, à moindre frais.

Le système d’exploitation

Ce troisième point est selon moi essentiel. Vous devez mettre en place un système d’exploitation efficace afin d’être rentable avec la sous-location. Par système d’exploitation, j’entends la manière dont vous allez sous-louer votre bien pour le rendre rentable.

Prenons un exemple simple. Imaginons que vous soyez locataire d’un appartement à 500 € par mois. À présent si vous le proposez en sous-location classique, vous n’allez pas pouvoir faire une marge importante, pour rester cohérent avec le prix du marché. Vous pourrez peut-être en obtenir 600€ par mois, maximum. La marge dégagée n’est pas très intéressante.

C’est pourquoi il est préférable d’opter pour une stratégie plus rentable. Vous pourriez par exemple sous-louer en colocation, si l’appartement le permet.  Ou l’utiliser comme une location saisonnière. Dans ce cas, vous pourrez espérer un loyer bien plus important.

En moyenne, je loue 65 € par nuit. Partons sur une moyenne de location basse de 22 nuits par mois.  Ce qui fait un total de 1 430 € par mois. Pour 500 € de loyer. Vous vous rendez compte que dans cette situation, nous avons affaire à un vrai cash-flow avec 1 000 € de bénéfices réalisés chaque mois.

C’est en ce sens qu’il est essentiel selon moi, si vous souhaitez être rentable avec la sous-location, de définir en amont votre système d’exploitation. Ainsi, vous saurez quel type d’appartement rechercher et louer. Et vous partirez, dès le départ, sur de bonnes bases pour le calcul de votre rentabilité.

N’oubliez pas que le meilleur moyen de trouver une opportunité, c’est de la créer !